LA NUIT DU RHINO

Po'Boys

Kami

Audrey & Les Faces B

Vendredi 4 octobre
20 h 00

SAINT-JUST SAINT-RAMBERT
La Passerelle

Prix : 25,00 €

Suivez la passerelle !

Comme une sorte de mini-festival dans le Festival, voilà une proposition inédite du Rhino qui s’appuie sur la complicité de longue date avec La Passerelle pour concocter une longue et riche soirée déambulatoire à travers trois salles, trois espaces de jeux pour trois projets musicaux à savourer crescendo.

La mise en bouche se fera dès le hall d’accueil dans l’ambiance typique de la Nouvelle-Orléans et ses fameux mardis gras louisianais distillée par le joyeux brass-band des Po’Boys, fanfare régionale emmenée par le batteur Francis Decroix avec ses compères musiciens habitués du Rhino. Un sextet dans l’esprit festif des Dirty Dozen, mêlant jazz trad’, funk, musique créole et chants amérindiens, que l’on retrouvera également ici pour un after endiablé.

On passera ensuite dans l’intimité de la petites salle pour découvrir une autre artiste du cru, Camille Chanavat alias Kami (à ne pas confondre avec l’octet éponyme), une jeune chanteuse autodidacte originaire de Saint-Héand et qui, bien dans l’air du temps, trace son chemin en composant de fines mélodies dans une douceur acoustique où vient se poser son grain soul et accrocheur. Des ballades entre néo-folk et new-soul sur un rythme down tempo où Kami sera entourée de son guitariste Jérémie Grimaldi et en invitée la claviériste Léa Del Rosso. 

Le groove installé, il ne demande qu’à monter en puissance et l’on passera alors dans la grande salle pour s’abandonner au R&B, au boogie endiablé et au swing des chansons de l’incroyable Audrey avec ses Faces B. Née à La Réunion avant de s’installer à Poitiers pour ses études, on avait pu découvrir la voix exceptionnelle d’Audrey Journas qui l’a emmenée en demi-finale de The Voice 2017 dans l’équipe de Zazie, après avoir impressionné le jury et marqué aussi la mémoire des téléspectateurs avec son inséparable éventail. Depuis 2008 en effet, l’éducatrice pour jeunes enfants est la chanteuse de ce groupe qui comme son nom l’indique aime exhumer des titres moins connus parmi les standards, qui vont de Same Cooke à John Mc Crea en passant par Allen Toussaint ou Francis Lemarque. Quelque part entre Janis Joplin pour la voix rocailleuse et éraillée, et Etta James pour la force de sa personnalité, Audrey privilégie cependant la lumière aux ténèbres en envoyant avec une belle énergie des ondes positives dès qu’elle investit la scène, où sa gouaille et son humour truculent instaurent d’emblée une bonne humeur communicative. Alors pour reprendre le titre de leur sixième et excellent album, on ne peut dire qu’«Allons-y ! »…

La page du magazine à télécharger ici