Rom SucÁr

Dimanche 6 octobre
17 h 30

GENILAC
Église

Prix : 15,00 / 20,00 €

À saute-frontières à travers les Balkans

C’est l’histoire d’un concert en famille : cette famille est celle de Mihai Pirvan, saxophoniste ultra doué que l’on retrouve aux côtés d’Ibrahim Maalouf, et c’est aussi l’histoire de notre rencontre après son concert au Rhino Jazz(s) 2023 aux côtés d’Ibrahim Maalouf ! Découvert dans le réputé Haïdouti Orkestar, nonet multi-culturel qui a beaucoup travaillé avec Ibrahim Maalouf en 2016, on a pu retrouver l’an dernier le jeune prodige du saxophone Mihaï Pîrvan à nouveau au côté de la star internationale lors de sa grande tournée électrique basée sur les musiques urbaines, avant que le trompettiste l’invite à se joindre sur quelques titres à son duo acoustique avec le guitariste François Delporte, présenté au Rhino 2023 à Saint-Chamond. Ici comme partout et à chaque fois qu’il investit une scène, cet incroyable souffleur – issu d’une famille de Roms roumains installés en Vendée – émerveille l’auditoire, à la fois par la souplesse de sa technique et par son endurance qui laisse pantois. Malgré son ancrage breton et ses collaborations éclectiques, Mihaï Pîrvan n’en garde pas moins profondément l’esprit tsigane de ses racines, et n’aime rien plus que de se retrouver au sein du groupe familial Rom Sucar, avec sa mère Camélia Pîrvan et Popa Mona-Lisa chanteuses issues de la grande lignée des Lautari de Cléjani (ces fameux musiciens qui apprennent et jouent à l’oreille), et son père Mugurel Barbu, accordéoniste. Une formation à géométrie variable qui comme ce soir se fait septet avec le renfort de Mihai Trestian au cymbalum, de Dogan Poyraz aux percussions et Olivier Lecointre à la contrebasse. Au répertoire, une musique folklorique très vivante et authentique, mêlant reprises de traditionnels des Balkans et compositions laissant place à l’impro et à la créativité qu’apporte spontanément cette culture de la transmission. Entre rires et pleurs, joie et mélancolie, c’est une histoire vraie qui a couru les villages et les champs avant de sauter les frontières moldaves, serbes, bulgares, hongroises et turques, que nous narre les virtuoses de Rom Sucar pour lesquels « tout moment de la vie se doit d’être accompagné, raconté et vécu en musique, par la musique ».

CAMELIA PIRVAN : voix  MIHAÏ PÎRVAN : saxophone POPA MONA-LISA : voixBARBU MUGUREL : accordéon MIHAI TRESTIAN : cymbalum OLIVIER LECOINTRE : contrebasse – DOGAN POYRAZ : percussions

La page du magazine à télécharger ici