LOCO CELLO Trio

Dimanche 20 octobre
18 h 00

LA TERRASSE-SUR-DORLAY
Église

Prix : 15,00 / 20,00 €

Cordes sensibles en entrelacs

Du tango d’Astor Piazzolla au jazz manouche de Django Reinhardt, Stephane Grappelli ou Vincent Peirani, en passant par le classique et la musique de chambre, de Robert Schumann à la touchante Prière d’Ernest Bloch, le trio Loco Cello a largué sa boussole pour jouer les passe-murailles dans le répertoire transversal du bien nommé Tangorom, nouvel album paru l’an dernier après s’être mis en retrait pour l’enregistrer au coeur de l’abbaye de Noirlac, un joyau cistercien empreint de silence et de spiritualité où François Salque (violoncelle), Samuel Strouk (guitare) et Jérémie Arranger (contrebasse) avaient invité les guitaristes Biréli Lagrène et Adrien Moignard pour y croiser le fer et le nylon dans la résonance naturelle de ce lieu hors du temps. Pour clôturer cette 46e édition du Festival en majesté, c’est l’église de La Terrasse-sur-Dorlay qui servira cette fois d’écrin à l’élégant trio Loco Cello, croisant le lyrisme poignant du violoncelle, la finesse d’une guitare cristalline, et le swing jazzy de la contrebasse. Un entrelacs de cordes sensibles qui portent et nous emportent à l’unisson dans cette émouvante odyssée sonore, de l’Argentine à l’Europe de l’Est. 

FRANÇOIS SALQUE : violoncelle – SAMUEL STROUK : guitare – JÉRÉMIE ARRANGER : contrebasse

La page du magazine à télécharger ici