la chica & duende orchestra

Mercredi 16 octobre
20 h 00

OULLINS
Théâtre de la Renaissance

Prix : 17,00 / 27,00 €

La céleste alchimie des chamaniques

Figure du quartier parisien cosmopolite et très roots de Belleville, fief du street-art et des squats d’artistes, Sophie Fustec – aka La Chica – mène un parcours original depuis près de quinze ans. L’inclassable chanteuse franco-vénézuélienne formée au piano classique a d’abord tenu les claviers auprès de Yaël Naïm, Pauline Croze, les Zap Mama ou Christophe Maé, avant que celle qui a aussi étudié l’ingénierie sonore crée ses propres musiques et un premier opus Cambio en 2019. Dès l’année d’après, c’est son concept-album La Loba qui révèle, dans l’intimité d’un piano-voix introspectif, l’étendue émotionnelle que La Chica déploie à chaque étape de cette légende vénézuélienne autour de la louve, et qui symbolise le féminisme de cette artiste engagée. Tout au contraire de cette expérience en solitaire,la chanteuse hispanophone qui privilégie l’espagnol à l’anglais revient aujourd’hui dans un nouveau projet luxuriant, où elle s’adjoint l’énergie vivifiante du pianiste et compositeur Marino Palma – aka El Duende – et les dix musiciens de son orchestre atypique Los Duendes, croisant cordes et flûtes aux guitare, contrebasse et percussions. Une légèreté et une élégance classique dans l’esprit moderne des Debussy, Ravel ou Fauré, ce courant impressionniste qui a bercé autant que le jazz le plus pointu les années de formation d’El Duende, musicien d’origines afro-colombiennes né à Paris, diplômé d’un master du Conservatoire de Lausanne avant d’enregistrer son premier disque à Bâle en 2019. Entre ce pianiste tout imprégné du mysticisme traditionnel d’Amérique latine, qui aime en revisiter les folklores en explorant les musiques improvisées ou l’electro, et une chanteuse rodée aux codes des sons latino qui elle même pratique des rituels chamaniques au quotidien, l’alchimie ne pouvait être que céleste pour célébrer ensemble leur propre folklore imaginaire. Un mix hybride et électrisant, pour une pop-folk electro inédite et déroutante où fusionnent ces deux écorchés vif, exaltés par ce souffle unitaire de vie et de sons. Passionnée par tout ce qui a trait aux métamorphoses, La Chica telle une sorcière bienfaisante y fait sa mue, transcendant sa voix comme dans une fascinante éclosion au cœur de l’écrin formé par tous les musiciens. Une mosaïque d’émotions à l’effet magique !

SOPHIE FUSTEC : voix – MARINO PALMA : piano – LOS DUENDES : orchestre de dix musiciens

La page du magazine à télécharger ici