HUGH COLTMAN 4tet

Vendredi 18 octobre
20 h 30

MONTROND-LES BAINS
Les foréziales

Prix : 20,00 / 25,00 €

La mélancolie sublimée

Parmi les plus francophiles des chanteurs anglais et désormais pilier incontournable dans l’univers du jazz et du blues, il est de ces voix  subtiles et touchantes par lesquelles on adore être religieusement bercé. Ce n’est donc pas un hasard si Hugh Coltman, songwriter surdoué et homme de scène charismatique, est un habitué du festival où ce dandy glamour au raffinement typiquement British s’est déjà produit plusieurs fois, pour un élégant hommage à Nat King Cole en 2015, un Who’s Happy ? en 2019 dévolu aux musiques de la Nouvelle-Orleans, puis revenu aux côtés de Thomas Naïm en 2021 dans une revisite du répertoire hendrixien. Depuis, nombre d’événements déstabilisants se sont produits dans sa vie comme la perte d’êtres proches et chers durant la pandémie mais aussi plus symboliquement celle d’une jeunesse qui s’enfuit alors que le chanteur a eu 50 ans en 2022. Un passage à vide mettant un temps l’inspiration en berne, avant que cette période sombre et déprimante soit l’occasion de nourrir un nouveau projet en forme d’ éclaircie revigorante. Une lumière au bout du tunnel concrétisée par l’écriture d’une dizaine de chansons réunies dans un nouveau disque intitulé Good Grief (que l’on peut traduire par Bon sang!), album du deuil, intimiste et crépusculaire, à valeur cathartique et résiliante pour mieux exorciser les peines. Après le blues-rock,le jazz vocal et les musiques de Louisiane, Hugh a conçu cette fois un répertoire éminemment dans l’esprit des folk-songs américaines des seventies, quelque part entre Stephen Stills, America ou surtout Neil Young auquel on pense souvent, sublimant sa mélancolie au travers de touchantes ballades nimbées de douceur où la tristesse est évoquée pour mieux espérer le retour du bonheur. Il peut pour cela s’appuyer sur la fidélité de ses merveilleux acolytes qu’on ne présente plus, tant ils sont parmi les sidemen les plus courus de la scène française, avec le guitariste aux résonances country Matthis Pascaud, le maître des mailloches Raphaël Chassin aux drums et l’inévitable recordman de la basse Laurent Vernerey. Une dream team idéale pour transformer une météo du coeur maussade en rayon de soleil porteur d’espoir. Bouleversant !

HUGH COLTMAN : chant – RAPHAËL CHASSIN : batterie – MATTHIS PASCAUD : guitare – LAURENT VERNEREY : basse

La page du magazine à télécharger ici